Formule magique

Fast Friends semble avoir atterri dans une époque qui n’est pas la sienne, et ce sont bien là toute sa force et son originalité. « Eureka », premier extrait d’un EP à venir à la fin du mois, illustre une pop nostalgique parfaitement écrite et interprétée grâce à des souvenirs en Super 8 précieux et magnifiques.

Julien et Jim, alias Fast Friends, ont attendu le bon moment pour sortir un disque, « Unknown Homes », destiné à devenir rapidement intemporel. « Eureka », lui, est une promenade diurne dans des reviviscences spontanées et lentes, où la nature et l’être humain se contemplent et s’accueillent dans une harmonie idéale. Le cadre se prête à la réflexion sur une relation qui, emplie de doutes et de questions, demande à être remise à plat et pensée dans un calme salvateur.

Les errances solitaires d' »Eureka » apportent une vision emplie de sève et de réponses glanées au fil d’une promenade que rien ne semble devoir arrêter. Entre le soleil et la terre, suspendu dans un merveilleux instant où les secondes ne défilent plus, Fast Friends cherche à révéler, dans sa pop mâtinée de vagues shoegaze, un canevas idéal pour celles et ceux qui recherchent le repos, la solitude, l’espérance. Une géniale simplicité, chaleureuse et lumineuse.