Déesse arménienne

En synthétisant sa culture et son apprentissage de la musique, ANAHIDE signe un premier titre dont la beauté, la complexité et l’audace deviennent une inépuisable source de passion.

Le chemin parcouru par ANAHIDE a de quoi susciter l’admiration. Artiste dans l’âme et ouverte à tous les genres lui permettant de parfaire et développer son savoir, elle est, à seulement 23 ans, diplômée du célèbre Berklee College of Music, l’école que toutes et tous rêvent d’intégrer, tant sa réputation – amplement méritée – permet d’augurer du meilleur pour ses élèves. Mais le parcours de la musicienne devient, lorsqu’on le découvre, à la fois courageux et multiple : de la bande originale de la web-série « Axium Effect » (dont le thème principal nous reste en mémoire longtemps après son visionnage) à, aujourd’hui, « Even If », ANAHIDE dessine ses mélodies et arrangements dans une scrupuleuse et magnifique implication. La raison et l’intelligence au service de la perfection et de l’émotion.

« Even if » voyage, caresse les nuages de cieux aimants et confidents, câline nos corps fatigués et leur redonne la force qu’ils méritent. Dans ses harmonies vocales aux intonations latines, ANAHIDE dialogue avec la guitare et ses arrangements aussi discrets qu’essentiels, amenant une fraîcheur et une innocence créatrices vibrant en nos cœurs et nos âmes. Progressant vers l’extase d’un songe heureux, ce conte lumineux, entre mélancolie et espoir, nous hante et nous obsède, évoluant dans des circonvolutions chorales et instrumentales nacrées et immersives. Une expérience de l’errance spirituelle, sublime et terriblement addictive.

« Even If » d’ANAHIDE, disponible depuis le 12 octobre 2018.